DIGITAL EDUCATION PIONEERS

Apprendre et enseigner dans une société numérique

Prochaine date:  01.05.2019

La numérisation transforme notre environnement professionnel. Elle influence aussi le contenu enseigné aujourd’hui aux enfants ainsi que le cadre de l’enseignement et la manière d’enseigner. Par la mise en œuvre de projets pionniers dans un esprit de «laboratoires», le champ d’activité vise à donner des impulsions pertinentes à l’école primaire et au secondaire I pour réaliser l’«école du futur». Dans un premier temps, un montant de CHF 0,5 million est mis à disposition en 2019.

Objectif: projets pionniers pour l’école du futur

La numérisation de l’enseignement offre de nombreuses opportunités en permettant de personnaliser le processus d’apprentissage ainsi qu’en créant de nouvelles possibilités d’échange et de mise en réseau, mais elle ne se limite pas à l’utilisation de nouveaux outils numériques. Il s’agit plutôt de mettre en œuvre de manière pédagogiquement pertinente des projets qui reposent sur la transmission de compétences en phase avec le monde professionnel de demain.

L’école du futur s’attachera de moins en moins exclusivement à la transmission de contenus, car il est impossible de dire avec précision de quoi les enfants auront besoin demain pour exercer un métier. Une grande partie des élèves actuels exerceront un métier qui n’existe pas encore aujourd’hui. Les compétences requises à l’avenir sont notamment la capacité à collaborer, la créativité, la pensée critique, la communication, l’esprit d’exploration ainsi qu’une culture positive de l’erreur.

La transmission numérique des connaissances joue un rôle important dans l’enseignement du futur; elle renforce l’apprentissage autonome et le développement de compétences axées sur la pratique. L’une des priorités du champ d’activité est par conséquent l’accès à des vidéos d’apprentissage numériques de haute qualité ainsi que l’utilisation d’outils numériques facilitant l’échange entre les enseignants eux-mêmes ainsi qu’entre les enseignants et les élèves: enseignement et apprentissage collaboratifs, acquisition de compétences, traitement interactif des connaissances (classe inversée).

En vue de favoriser la percée de nouvelles formes d’enseignement et d’apprentissage numériques dotées d’un potentiel de mise à l’échelle, Gebert Rüf Stiftung apporte son soutien à des pionniers dont les projets exemplaires peuvent servir de modèles.

Critères de soutien pour les projets «Digital Education Pioneers»

  • Niveaux d’enseignement: primaire, secondaire I.
  • Initiatives bottom-up (approche ascendante) d’enseignants ou projets de coopération avec des enseignants.
  • Mise en œuvre pédagogiquement judicieuse d’une technologie d’apprentissage et de méthodes d’enseignement et d’apprentissage basées sur le numérique.
  • Les contenus didactiques numériques doivent remplir les exigences suivantes:
    • open education;
    • contenu/qualité avérés;
    • vidéos d’apprentissage de toutes sortes, aussi d’expériences, soit des films utilisables par les élèves seulement ou aussi par les enseignants;
    • interactivité (p. ex. sous forme de quiz).
  • Concernant la mise en œuvre et la possible mise à l’échelle de l’idée du projet, les projets doivent fournir une lettre de soutien rédigée ou signée par un nombre suffisant d’écoles et d’autorités scolaires.

Soumission de projets

Les projets peuvent être déposés chaque trimestre (1er février, 1er mai, 1er septembre, 1er décembre) auprès de Gebert Rüf Stiftung conformément aux directives générales. La procédure de soumission se déroule en deux phases.

Evaluation Digital Education Pioneers

Lorsque, comme dans le cas du champ d’activité «Digital Education Pioneers», les projets peuvent être déposés chaque trimestre, le processus de sélection dure environ six mois – de la soumission de la proposition de projet (première étape) à la décision concernant la requête de projet (deuxième étape). Le conseil de fondation prend sa décision lors de l’une de ses séances plénières trimestrielles sur la base des critères de base et des buts stratégiques du champ d’activité en question.

Toute proposition de nouvel examen ou demande de réexamen est exclue; aucune correspondance ne sera échangée à l’issue d’une décision négative de soutien.