HEINRICH GEBERT

Suite à la vente de Geberit, une entreprise familiale de renommée internationale, Heinrich Gebert a fondé en 1998 Gebert Rüf Stiftung, la plus grande fondation suisse privée dédiée à la science. Il a ainsi poursuivi en tant que mécène l’engagement en faveur de l’innovation dont il faisait déjà preuve en tant qu’industriel. En créant cette fondation, il a transféré son concept d’entrepreneuriat à la promotion scientifique d’utilité publique.

Vita: entrepreneur et mécène

Vita: entrepreneur et mécène

Représentant de la troisième génération Gebert, Heinrich (1917–2007) était âgé de 36 ans lorsqu’il a repris la direction de la ferblanterie familiale à Rapperswil. Avec son plus jeune frère Klaus, il a progressivement développé l’entreprise pour en faire le leader mondial des installations sanitaires. En 1952 déjà, il réalisait une percée avec la production de la première chasse d’eau en matière plastique. Grâce à son savoir-faire et à son esprit d’entreprise, Heinrich Gebert a ensuite favorisé l’expansion de Geberit au-delà des frontières suisses: à la fin des années 1990, l’entreprise comptait 3400 collaborateurs et réalisait près d’un milliard de francs de chiffre d’affaires.

Après avoir mis un terme à sa carrière professionnelle, Heinrich Gebert a soutenu plusieurs institutions privées dans les domaines de la formation et de l’art. Il a doté sa principale fondation, Gebert Rüf Stiftung, d’un capital de 220 millions de francs, ce qui en a fait la plus grande fondation scientifique privée de Suisse. Le nom de la fondation est un hommage à son épouse décédée en 1995, la juriste Paula Rüf, aussi connue pour son travail de journaliste et ses textes littéraires. Heinrich Gebert a renoncé à siéger au conseil de fondation, estimant que des professionnels seraient mieux à même de réaliser son idée. Par le biais de sa fondation, il a été le premier mécène suisse à aborder le domaine de l’utilité publique de manière entrepreneuriale.

Vous souhaitez devenir fondatrice/fondateur?

Vous voulez donner un sens particulier à votre patrimoine. Faire des dons en espèces manque à vos yeux de transparence et d’implication personnelle. Vous imaginez un engagement plus personnel en faveur du bien commun. Vous souhaitez peut-être poursuivre une préoccupation spécifique ou visez un but d’encouragement très précis. Nous vous aidons à trouver une solution et à réaliser votre projet philanthropique.

En Suisse, les domaines de la culture et de l’action sociale reçoivent traditionnellement davantage de dons que le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI). L’engagement philanthropique dispose pourtant d’un potentiel important dans ce domaine: c’est en effet le niveau de connaissances d’une société qui détermine la prospérité future – et par là aussi un niveau culturel et une sécurité sociale élevés.

On observe cependant que la complexité des thématiques FRI dissuade de nombreux mécènes potentiels. Depuis 20 ans, Gebert Rüf Stiftung s’engage en faveur de projets FRI et dispose d’un important réseau au sein des universités et des hautes écoles spécialisées.

Un patrimoine inférieur à 10 millions de francs implique souvent un décalage complet entre le rendement de la fortune d’une part et le but de la fondation et ses frais administratifs d’autre part. Dans ces cas de figure, la création d’une fondation dépendante sous la houlette d’une fondation donatrice existante est une solution intéressante. Active dans toute la Suisse, la fondation abritante indépendante «Fondation des Fondateurs» offre cette possibilité: elle garantit des solutions individuelles et une efficacité maximale tout en assurant des frais administratifs bas puisque partagés.

Contactez-nous. Nous vous conseillons volontiers.